Garde à vous !

Publié le par Fanny

Examen de santé des chevaux et des chiens de travailExamen de santé des chevaux et des chiens de travail

Examen de santé des chevaux et des chiens de travail

Il y a quelques mois, j'ai accompagné un vétérinaire qui travaille pour l'armée. Son rôle est de veiller à la santé des chiens et des chevaux, mais aussi à celle des hommes, via les contrôles de la qualité de l'eau et de l'hygiène des aliments. Le vétérinaire peut travailler aussi bien dans les bases de l'armée en métropole qu'en "Opex" (Opération Extérieure).

Avant de vous raconter ma journée, je vais d'abord vous mettre un peu dans l'ambiance de ce milieu un peu particulier qu'est l'armée. Après avoir passé les contrôles à l'entrée, on pénètre dans une immense zone, qui ressemble à s'y méprendre à une petite ville. Les innombrables panneaux nous indiquent la direction de bâtiments vieillots, typiques des années 90. Architecture sobre, murs défraîchis, mobilier spartiate... Valérie Damidot pourrait sans problème venir y faire un tour ! Et lorsque l'on croise quelqu'un, le salut militaire est de rigueur, mais comme je suis complètement perdue dans la signification des insignes et des grades, je préfère me faire toute petite.

Les contrôles des aliments destinés aux militairesLes contrôles des aliments destinés aux militaires

Les contrôles des aliments destinés aux militaires

Nous avons donc débuté la journée par la visite du chenil, où une trentaine de chiens sont enfermés dans des cages individuelles. Ce sont tous des Bergers Allemands ou des Bergers Malinois, des chiens très intelligents, très obéissants, mais parfois un peu agressifs. Chaque maître-chien s'occupe d'un chien en particulier, qu'il éduque et avec lequel il part en patrouille ou en mission. Il s'agit essentiellement de chiens de garde et d'alerte, qui doivent aboyer dès qu'un individu suspect approche, par exemple. Tous les ans, les chiens sont examinés par le vétérinaire, qui détermine s'ils sont aptes au travail. Ils ont une carrière de 6-8 ans, après quoi ils sont réformés et souvent adoptés par leur maître en tant que chien de compagnie.

Si on en revient au vétérinaire, celui-ci voit essentiellement des chiens qui ont subis divers accidents pendant leur mission (blessures par balles, traumatismes, boiteries, problèmes de dentition....) Il pose même parfois des prothèses de crocs, vu que sans leurs dents, ces chiens deviennent inutiles ! D'autre part, lorsque le chien part en mission à l'étranger (avec son maître évidemment), le vétérinaire vérifie que tous les vaccins et les traitements antiparasitaires sont à jour. Pas question de rapporter une maladie exotique en France !

En Opex, les animaux soignés peuvent être très différents !En Opex, les animaux soignés peuvent être très différents !

En Opex, les animaux soignés peuvent être très différents !

Après le déjeuner, nous sommes allés du côté des écuries où l'on a l'impression d'être dans un autre monde. Car les chevaux ne sont pas à proprement parler des chevaux de travail: ils servent uniquement lors des parades et des reconstitutions de batailles historiques.

Le vétérinaire traite finalement des cas assez classiques: boiterie, fatigue à l'effort, ulcères gastriques (et oui, les chevaux sont de grands stressés !), blessures légères.... La seule différence, c'est la paperasse. A chaque fois que le vétérinaire souhaite faire des examens plus poussés ou un traitement particulier, il faut faire une demande aux responsables des écuries, négocier le budget... Et quand le vétérinaire effectue des bilans de santé ou des traitements sur les animaux, il doit toujours le noter en trois copies ! Tout prend donc un temps fou.

Malgré tout, cette journée fut très intéressante, et m'a permis de découvrir une facette assez peu connue du métier de vétérinaire. Si vous voulez plus d'informations, n'hésitez pas à consulter les sites ci-dessous. Vous pouvez accéder au poste de vétérinaire militaire via l'ESA (Ecole de Santé des Armées), par concours à la sortie des classes préparatoires, ou après avoir été diplômé des ENV (Ecoles Nationales Vétérinaires), par candidature spontanée. Notez qu'il est possible d'être réserviste pour l'armée, et de conserver ainsi une activité dans une clinique vétérinaire du civil.

Petite pub sur le vétérinaire des armées (belges, mais évidemment c'est pareil en France)

Publié dans France, Armée

Commenter cet article